Théâtre - Rue - Cirque - Marionnettes - Conte

Etat des Lieux

Le théâtre, sous toutes ses formes et dans toutes ses disciplines (théâtre contemporain ou de répertoire, spectacle jeune public, cirque, arts de la rue, marionnettes, etc.) occupe une place importante dans la vie culturelle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Aujourd’hui le théâtre s’inscrit autant dans l’édifice théâtral, friche ou abri, que dans l’espace public, urbain ou rural, fixe ou itinérant, convoquant l’ensemble des disciplines artistiques, pour une confrontation avec des histoires de notre temps. Il accueille des artistes aux démarches singulières, des compagnies aux projets ambitieux, des lieux qui proposent des parcours surprenants.

La création
Des compagnies professionnelles constituées généralement autour d’un artiste metteur en scène, font vivre le théâtre en région : Katy Deville et Christian Carrignon pour le théâtre de Cuisine (Marseille) ; Sylvie Osman et Greta Bruggemann d’Arketal (Cannes) ; Tania Castaing et Charlot Lemoine pour Le Vélo-Théâtre (Apt) avec un travail particulièrement inventif en direction du jeune public, également en direction du jeune public, la compagnie Clandestine d’Esther Bichucher et Denis Fayollat (Montagnac) ainsi qu’Isabelle Hervouët et Paolo Cardonna de Skappa ! (Marseille) ; pour les écritures et expressions contemporaines nous pouvons citer Hubert Colas /compagnie Diphtong et Catherine Marnas/Compagnie Parnas.
Ce foisonnement s’enrichit encore de l’installation régulière en région d’artistes comme François Cervantès et sa compagnie L’Entreprise, et plus récemment Marine Dubois et Bertrand Roure avec Latypique compagnie, qui ont choisi Marseille comme terre de création. En Avignon, symbole fort du théâtre, aux côtés de Gérard Gélas, metteur en scène et directeur de l'emblématique théâtre du Chêne Noir, d’Alain Timar du Théâtre des Halles et Isabelle Jans du théâtre des Doms, de jeunes metteurs en scène se voient confirmés dans leur parcours artistique ; ou comme Michèle Addala de la compagnie Mises en scène, qui conjugue geste artistique et rencontre avec les "publics-population", toujours entre création artistique et action culturelle.
Sans oublier la nouvelle génération de metteurs en scènes qui s’affirme : Renaud Marie Leblanc, avec sa compagnie Didascalie en C°, Eva Doumbia, La part du Pauvre, Franck Dimech et son théâtre de Ajmer, Charles-Eric Petit compagnie l’Individu, Frédéric Garbe de L’Autre compagnie, et encore Alexis Moati de la compagnie Vol plané, Alexandra Tobelaim de la compagnie Tandaim.

Deux centres dramatiques nationaux (CDN)

Dans ce foisonnement créatif, deux centres dramatiques nationaux ont pour mission de constituer des pôles de référence en matière de création dramatique et d’accompagner le travail d’autres artistes : il s’agit du Théâtre de Nice Centre Dramatique National, et du Théâtre national de Marseille-La Criée.

La diffusion en région

  • 4 scènes nationales : Théâtre de la Passerelle à Gap, Théâtre du Merlan à Marseille, Théâtre des Salins à Martigues et Théâtre de Cavaillon. Elles ont pour missions de privilégier la diffusion du spectacle vivant et de la création contemporaine, de s’affirmer comme lieux de production de dimension nationale et de contribuer au développement des publics.  
  • 9 scènes conventionnées : Théâtres en Dracénie "dès l’enfance et pour la danse" à Draguignan, le Théâtre de Grasse pour "la danse et le cirque", le Théâtre Joliette/Minoterie à Marseille pour "les expressions contemporaines", le Sémaphore à Port de Bouc pour "les publics", le Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence pour "le soutien à la création et les compagnies émergentes", le Théâtre d’Arles pour "les écritures d’aujourd’hui", le Théâtre Durance à Château-Arnoux pour "le jeune public, les résidences de création et les actions transfrontalières", le Pôle Jeune public du Revest-les-Eaux pour l' Enfance et la jeunesse" et le théâtre du Briançonnais pour "les écritures d'ici et d'ailleurs".
  • 11 pôles régionaux de développement culturel : La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a signé une convention avec onze scènes régionales réunies sous la nomination commune de " Pôles régionaux de développement culturel". Il s’agit du Sémaphore à Port-de-Bouc, du Théâtre de Grasse, du Théâtre de Cavaillon, de Théâtres en Dracénie à Draguignan, du Théâtre de la Passerelle à Gap, du Vélo-Théâtre à Apt, du Théâtre du Briançonnais à Briançon, du Théâtre des Salins à Martigues, du Théâtre du Merlan à Marseille, du Théâtre d’Arles et du Théâtre Durance à Château-Arnoux.

La diffusion est aussi assurée sur le territoire régional par un maillage de plus de 150 équipements qui programment régulièrement du théâtre. Ce sont, entre autres, le Théâtre Marcel Pagnol à Fos-sur-Mer, le Théâtre de l’Olivier à Istres, la F.O.L. des Alpes de Haute-Provence, le Comoedia d’Aubagne, le théâtre des Halles à Avignon ou encore le théâtre du Rocher à La Garde, etc. Ou encore le CNCDC Châteauvallon (Ollioules) qui allie à une programmation pluridisciplinaire de haut niveau un travail de proximité.


La diffusion théâtrale en Provence-Alpes-Côte d’Azur est fortement caractérisée par la présence, à Marseille, de 38 théâtres qui font de la capitale phocéenne la deuxième ville de France pour le théâtre, toutes esthétiques confondues. Citons le Théâtre Massalia (Marseille) qui constitue un pôle de référence dans le domaine du spectacle jeune public, travaillant en relation avec une vingtaine de théâtres qui ont choisi d’inscrire fortement la création jeune public dans leur programmation. Mentionnons aussi les veilleurs des écritures contemporaines Le Théâtre des Bernardines et Montévidéo, sans oublier le pôle Théâtre du Gymnase et Théâtre du Jeu de Paume.
Notons la volonté de lieux comme le Théâtre de Lenche à Marseille et les théâtres Antoine Vitez et le 3Bisf à Aix-en-Provence, qui par un travail militant incessant, inscrivent leur action de diffusion, d’action culturelle et de recherche, dans un réseau emblématique.

Les festivals
Avec ses festivals - dont celui d’Avignon In et Off, vitrine incontestée de la création nationale et internationale - , la région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’affirme véritablement comme une terre de festival pour le théâtre.

Les lieux intermédiaires
Pionnière en la matière, la Friche Belle de Mai à Marseille a ouvert la voie à une manière renouvelée de concilier lieu de travail, de diffusion et d’expérimentation artistique avec la volonté d’inventer de nouvelles formes de relation aux publics et aux territoires. C’est ainsi que, dans son sillage, des artistes ont investi d’anciens bâtiments publics ou industriels : l’Entre-pont à Nice, à Marseille : Montévidéo qui réunit Diphtong Cie et le GRIM, le Comptoir de l’Art de vivre, le Théâtre de la Cité, La Gare franche, et encore l’Astronef à Marseille et le 3Bisf à Aix en Provence qui inscrivent leur action culturelle au cœur d’un établissement hospitalier.

La formation
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte six classes d’art dramatique dans les conservatoires et écoles municipales, trois universités (Aix-Marseille, Nice et Avignon) qui intègrent une formation théâtrale, sans compter la Compagnie d’Entrainement adossée au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence. Au niveau professionnel, l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes (ERAC) et l’Institut des techniciens du spectacle à Avignon (ISTS) sont les deux établissements d’enseignement supérieur. Sans compter les innombrables initiatives privées en la matière.