Théâtre - Rue - Cirque - Marionnettes - Conte

Les projets culturels participatifs

LES QUARTIERS CRÉATIFS DE MARSEILLE-PROVENCE 2013

Initiés dans le cadre de Marseille-Provence 2013, les projets du Plan d'Aou et de La Ciotat associant des habitants de quartiers dits sensibles et des artistes, font l'objet de deux publications.

Initié en 2011, le programme Quartiers créatifs a installé des artistes en résidence au cœur d’une quinzaine de quartiers en rénovation urbaine sur tout le territoire de la Capitale européenne de la culture. 

Ce programme de recherche et de création au centre de la rénovation urbaine, devait pouvoir questionner, infléchir ou compléter le processus d’aménagement tout en invitant les habitants à s’approprier leur espace public en contribuant à sa transformation. Tout au long de l’année 2013, ces résidences ont donné naissance à des interventions dans l’espace public, des installations éphémères, à des temps de rencontre autour des réalisations. 

Histoire de la Bank of Paradise, de l'Antiquité à nos jours témoigne du travail réalisé au Plan d'Aou (Marseille 15e) qui a donné naissance à un jardin public et à la création de faux billets de banque.

D'un rien prolongé retrace l'expérience menée à la Cité de l'Abeille (La Ciotat) avec Martine Derain et la Cie Ex Nihilo qui a permis l'écriture d'une histoire de quartier…

Feuilleter les ouvrages en ligne :
Bank of paradise
D'un rien prolongé

Autour D'un rien prolongé : 
"Prolongé d'un rien, journal de bord d'un quartier créatif de Marseille Provence 2013", éditions commune (blog)

> Web radio Journal Zibeline, L'entretien de la semaine : Martine Derain

La revue Mouvement avait consacré un hors-série au projet Le sens des quartiers créatifs, consultable sur www.mp2013.com/quartiers-creatifs/  

"De Casablanca aux Abeilles, écrire la fable du logement social", Marsactu, à propos des quartiers créatifs de MP2013 à la Cité des abeilles de La Ciotat.
www.marsactu.fr/culture/de-casablanca-aux-abeilles-ecrire-la-fable-du-logement-social-33949.html 

BIBLIOGRAPHIE SUR LE THÈME DE LA PARTICIPATION

In Situ In Cité – Projets artistiques participatifs dans l’espace public - HorsLesMurs

Anne Quentin, "L'art participatif, urbi et orbi", in La Scène n°65, 2012, pp. 32-33
Dans toutes les disciplines, des équipes artistiques testent et expérimentent un nouveau rapport au territoire et à sa population. Focus sur le théâtre, la danse et les arts de la rue.

Sébastien Gazeau, Quartiers : projets participatifs au cœur de la politique de la ville, Af/Ap, 2012.
Les processus artistiques participatifs ont le vent en poupe, notamment dans les quartiers relevant de la politique de la ville. Sur quoi repose cet engouement ? Comment ces projets prennent-ils part à la transformation des villes ? Quelles manières de vivre ensemble mettent-ils en lumière et, parfois, renouvellent-ils ?
En s’appuyant sur le témoignage d’une vingtaine de personnes engagées sur ce terrain (artistes, acteurs associatifs et institutionnels, chercheurs, citoyens etc.), cet ouvrage propose différentes pistes de réflexion et d’action pour replacer la culture au cœur des villes.

Cahier spécial Mouvement – en collaboration avec In situ/Lieux publics
Voir notamment les éditions 2008 "Art international de proximité", 2009 "L'art d'être ensemble", 2010 "Métamorphoser la ville", 2012 "Jouer avec la ville".

Joëlle Zask, Participer, essai sur les formes démocratiques de la participation. Éditions du bord de l'eau, 2011

Joëlle Zask, Art et démocratie : peuples de l'art, Puf, 2003 (intervention philosophique)

Joëlle Zask, "L'art fait public", in Mouvement n°39, 2013, pp.10-15.
J. Zask, maître de conférence en philosophie politique questionne les formes démocratiques de la participation, notamment au travers du pragmatisme. Elle distingue la fabrique du commun du consensus et privilégie la notion d'expérience à celle de participation.

Isabelle Bongard, "Art participatif : le rôle et le statut du public amateur", juillet 2012, Implications philosophiques
Si les formes artistiques participatives (performances, installations, œuvres conceptuelles) en vogue dès les années 1950 principalement en Europe et en Amérique ne sont pas initialement liées aux nouvelles technologies, l’avènement du numérique et d’Internet, outre le bouleversement des échanges sociaux, va également doper la création artistique en ouvrant dès la fin des années 1980 d’innombrables possibilités pour les artistes tant dans la conception, la production et la diffusion de leurs œuvres que dans la relation qu’ils mettent en place avec leurs publics

"La création partagée : la création artistique, comme expérience partagée" – Friche Belle de Mai
Partager une création artistique, c’est partager l’expérience du geste artistique. A la différence d’un simple atelier de pratique, ce qui est en jeu dans la « création partagée », c’est la construction d’une écriture particulière qui se construit et se révèle dans le temps d’un processus de travail, à partir d’une rencontre, d’une collaboration, d’une co-construction entre des artistes et des amateurs. Ce qui est en jeu dans ce type de projet de création, c’est ce que l’expérience partagée va transformer dans l’œuvre elle-même, dans sa forme. C’est aussi l’expérience d’un pouvoir partagé, d’une écriture qui s’imagine et se construit collectivement à partir de la nécessité du groupe en travail, du contexte dans lequel le projet évolue, du moment dans lequel il se réalise.

> Frédéric Kahn, "L'art partagé"in Cahier n°1 – les artistes et la ville, Le Merlan, scène nationale à Marseille, 2012
L'art est par essence participatif. Pourquoi les politiques publiques, ainsi que les opérateurs culturels, se défient-ils alors autant de ces formes de production qui facilitent l'engagement vers l'art ?

> Philippe Henry, "Démarches artistiques partagées #1 : des processus culturels plus démocratiques ?"
Article rédigé dans le cadre du projet "L'art en partage" (Artfactories/Autre(s)parts), travail de recherche sur le territoire de Marseille Provence interrogeant la pertinence de l'ensemble des démarches qui inventent de nouvelles formes de démocratie artistique et culturelle avec leur territoire d'implantation et les populations.

"La participation des habitants à la vie artistique et culturelle", dossier de L'observatoire – la revue des politiques culturelles n°40, été 2012.