Musiques et danses traditionnelles et du monde

Identités, parcours, mémoires

EXPOSÉ DES MOTIFS

Lors de la réunion de travail du 13 décembre 2000, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (Drac) et le Fonds d'Action Sociale et de Soutien pour l'Intégration et la Lutte contre les Discriminations (Fasild) de Provence-Alpes-Côte d'Azur (devenu à l'automne 2006 : l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances - l'Acsé) ont décidé dans l'objectif d'un partenariat renforcé, de donner la priorité aux questions portant sur : mémoire, identités et appartenances multiculturelles, et tout particulièrement aux formes contemporaines artistiques permettant de témoigner et de valoriser les patrimoines et les parcours migratoires.

En effet, il apparaît que ces questions sont au centre des enjeux du processus d'intégration, du sentiment d'appartenance à la collectivité. L'intégration est un processus dynamique qui met en œuvre les éléments de la légitimité des appartenances. Dans les parcours d'émigration-immigration, le lien de mémoire est facteur de construction d'une nouvelle citoyenneté. La restitution de ces formes de mémoire et d'identification peut participer à construire de nouveaux liens civiques à partir des richesses des individus.

Ce choix s'explique aussi par la présence d'artistes et de professionnels militant sur ces questions et sur le travail d'accompagnement déjà accompli par le Fasild sur ces sujets.

UN APPEL À PROJET COMMUN

La Drac et le Fasild Paca (devenu aujourd'hui L'Acsé) ont ainsi décidé de lancer un appel à projet commun pendant trois ans (2001, 2002 et 2004) intitulé "Identités, Parcours et Mémoire" (IPM). Ce protocole commun est reconduit depuis 2005.

Cette problématique complexe et sensible fera l'objet d'une articulation entre l'ensemble des services de la Drac et de l'Acsé Paca.

Cet appel à projet s’adresse aux artistes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, susceptibles de proposer des projets innovants dont l’objectif serait de témoigner et de valoriser, au travers de formes artistiques contemporaines, la mémoire des appartenances multiculturelles.

Il s’agit par l’expression artistique sous toutes ses formes : plastiques, mises en scène, réalisations, publications, etc, de susciter un sentiment d’appartenance à la collectivité, de construire une nouvelle citoyenneté, et de favoriser l’intégration.

UN GROUPE DE TRAVAIL PERMANENT

Une commission composée de personnes qualifiées est chargée de donner un avis sur les demandes d'aides concernant des projets artistiques, pluridisciplinaires, prenant en considération les appartenances culturelles, la mémoire et les questions identitaires.

Co-présidé par le délégué régional de l'Acsé Paca et le directeur régional de la Drac Paca, le groupe de travail permanent comprend huit membres nommés par les deux directeurs. Il se réunit une fois par an pour émettre un avis sur les dossiers présentés.

UNE PROCÉDURE DE SÉLECTION

Les projets seront présentés par des structures professionnelles reconnues et pourront par ailleurs être co-financés notamment dans le cadre de la Politique de la Ville.

Pour apporter une aide efficace aux artistes inspirés par cette problématique, la Drac et l'Acsé ont décidé d'attribuer :

  • une aide à la production, pour finaliser le projet artistique et faciliter sa diffusion (exposition, publication, etc),
  • une aide à la résidence d'artiste permettant d'assurer la collaboration d'artistes associés (compositeurs, acteurs, etc).

Une même structure ne pourra solliciter deux années de suite ce type d'aide.

Les artistes dont les projets sont sélectionnés disposent d'un délai de six mois à deux ans pour la réalisation de leur projet.

Les aides seront accordées par les deux directeurs régionaux, après avis du groupe permanent de travail qui se prononcera au vu d'un projet artistique et financier détaillé, assorti d'un document attestant de l'engagement financier de tous les autres partenaires financiers.

Renseignements : www.heritages-culturels.org