Musiques classiques et contemporaines

Catalogue des fonds musicaux anciens de la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras

Le catalogue des fonds musicaux anciens de la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras s’est appuyé sur le dépouillement du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France – trois volumes et un supplément (1899-1903) concernent Carpentras, hors fonds Peiresc et Tissot – pour établir les notices des partitions manuscrites.

Du fonds imprimé de la bibliothèque musicale - coté en Mus xxx – seules ont été cataloguées les éditions gravées des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. La bibliothèque musicale de l’Inguimbertine n’ayant cessé de s’enrichir, elle conserve de nombreuses autres publications jusques et y compris la fin du XXè siècle.
Pour l’essentiel, le fonds musical de la bibliothèque Inguimbertine reflète d’une part l’activité de la Maîtrise de l’ancienne Cathédrale Saint-Siffrein et d’autre part, celle du musicien amateur très éclairé que fut Joseph-Bonaventure Laurens. Ces deux axes se croiseront, vers le milieu du XIXè siècle, par la recherche des oeuvres gravées d’ Elzéar Genêt – Il Carpentrasso – qu’entreprit Laurens. Ce travail sur les sources fixera le contenu musical, toujours actuel, des Vêpres de Saint-Siffrein. En ce qui concerne la maîtrise, citons le corpus des messes, Lamentations, Magnificat, motets et pièces pour orgue de Louis Archimbaud, de Jean Audiffren, du chanoine
Auphand, de Laurent Bellissen, de Joseph Fortunet, de Joseph Boudou… Soulignons la circulation d’oeuvres sacrées de Levens, depuis Bordeaux et Toulouse, oeuvres également signalées à Avignon ; celles de Michel Antonio Giay, depuis Lyon ; celles encore de Pietro Fortunato depuis la Toscane.

L’édition de ce catalogue permettra d’élargir le cercle des connaisseurs, en renouvelant l’intérêt pour certaines œuvres de notre patrimoine en partie oubliées. Il s’agit bien là d’une première étape vers l’appropriation artistique et vers une connaissance plus fine des conditions historiques et sociologiques de la circulation des musiques, particulièrement au cours des XVIIIe et XIXe siècles, dont cette publication témoigne.
Car tel reste le double objectif de ce type de travail : d’une part susciter la curiosité et l’envie de redonner vie aux œuvres, et d’autre part dévoiler de nouvelles pistes de recherches musicologiques ou apporter des éléments complémentaires aux champs d’investigation en cours.

Le catalogue des fonds musicaux anciens de la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras est disponible en téléchargement ou en version éditée auprès de l'Arcade - arcade@arcade-paca.com