Documentation - Observation

L'approche interrégionale

L’édition 2008 s'inscrit dans une dynamique interrégionale, soutenue par la Direction générale de la création artistique - DGCA - du ministère de la Culture et de la Communication.


Quatre agences régionales
de développement dans la culture : ARSV en Poitou-Charentes, EPCC Arteca en Lorraine, La NACRe en Rhône-Alpes, et ARCADE en Paca, se sont associées autour d’un dispositif d’observation commun traitant près de 350 financeurs publics.


Sur ces 4 agences (1 culturelle et 3 spectacle vivant), 1 réalise cette enquête en continu (Arteca) et 1 ponctuellement (Arcade) depuis les années 90, en complémentarité de l'enquête nationale menée par le ministère de la Culture (DEPS). La base méthodologique est donc celle du Deps, mais chaque agence a appliqué depuis des aménagements spécifiques.

Au-delà des résultats propres à chaque région, l’objectif était de définir une méthodologie commune et facilement généralisable à d’autres régions permettant de disposer d’analyses au niveau national, mais avec des constats établis à une échelle régionale, et garantissant un socle commun pour des approches comparatives et d'analyse de profils et de tendances.


Les 4 agences ont bénéficié d’un soutien financier spécifique du ministère de la Culture et de la Communication, et ceci dans le cadre des réflexions engagées à la suite des Entretiens de Valois sur les politiques de soutien au spectacle vivant.


De manière synthétique, la mise en regard des résultats propres à chaque région porte sur la mesure de l’effort culturel des principaux financeurs publics du secteur pour l'année budgétaire 2008 et l’analyse contextualisée des dépenses par filière, notamment le spectacle vivant et les arts visuels qui font l'objet de lectures plus fines. 

Une des restitutions marquantes de cette étude était organisée dans le cadre des rencontres professionnelles du festival d'Avignon à l'été 2012, et a permis notamment de présenter cette expérimentation et quelques lectures clés.

Le rapport complet de l'étude propose :

- Une présentation socio-économique des 4 territoires régionaux ;
- Une description des financeurs publics enquêtés : ministère de la culture et de la Communication, Établissements nationaux (Cnc, Cnv, Cnl…), Régions, Départements, Intercommunalités, Communes de plus de 10 000 habitants et panel de collectivités de moins de 10 000 habitants ;
- Une méthodologie de consolidation des dépenses culturelles permettant de faire ressortir les financements croisés ;
- L’origine et la répartition sectorielle, fonctionnelle et territoriale des dépenses culturelles ;
- Les données d'ensemble sur tous les secteurs culturels, et des focus spécifiques sur les domaines du spectacle vivant et des arts visuels, montrant notamment le poids des labels du ministère de la culture et de la communication.

Nous sommes convaincus que ce travail documenté apportera un éclairage précis sur l’intervention financière des pouvoirs publics dans la culture et enrichira votre réflexion. Enfin, sachez que trois des quatre agences se sont dès à présent engagées dans le recueil des données 2012.    

Le rapport complet et le document de synthèse de l'étude interrégionale sont disponibles en téléchargement.

> À lire également sur le site de la Nacre Rhône-Alpes, les analyses de Philippe Teillet et Emmanuel Négrier sur l'évolution des financements et les enseignements de l'étude interrégionale : www.la-nacre.org