Actualités

Exposition photo - Yohanne Lamoulère


Exposition numérique visible en entrée libre dans le hall de l'Arcade, regroupant deux séries "Faux-Bourgs" et "Gyptis & Protis".

Yohanne Lamoulère ne fait aucune « photo volée ». D’une part, car l’utilisation du Rolleiflex ne le lui permet pas, et d’autre part car elle s’intéresse avant tout à la rencontre avec les gens.

Ouvert tous les jours de la semaine, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h

FAUX-BOURGS : 2009-2015

Sélection d’une trentaine d’images carrées et en couleurs, elle n’évite pourtant aucune de ces évidences. Mais elle les aborde sans pathos. Dépouillées, esthétiques, presque intemporelles, ses photos parlent des réalités d’un espace urbain très spécifique, une « non-ville » où vivent des centaines de milliers de femmes et d’hommes. On voit ici les tentatives de rénovation urbaine, la « culture » envoyée en mission, la solitude au milieu des tours de béton, la précarité, la mixité, et bien sûr, le racisme meurtrier et son opposé, cette solidarité qui surgit face aux drames. « Défendons nos quartiers, sinon on va crever ! » affiche fièrement une manifestante photographiée par Yohanne Lamoulère.

GYPTIS & PROTIS : 2016-2017

Marseille et l’amour : une histoire de mythe ? Yohanne Lamoulère porte à nouveau son regard sur la jeunesse et son écosystème, ses désirs et ses obsessions… un travail tout en tension qui interroge la relation amoureuse dans le tumulte de notre monde.

Le mariage de Gyptis et Protis symboliserait l’alliance de deux peuples. Pour le phocéen quittant sa terre natale, il faut croire à des mythes pour avoir le courage de partir et de, peut-être, trouver amour et postérité. Aujourd’hui, la relation amoureuse peut-elle constituer le socle qui nous tient vertical sur terre ? Les jeunes, aspirés par le tumulte du monde, se réfugient-ils dans ces douces promesses ? Le mythe s’inscrit dans l’image de terre d’accueil et de métissage que représente Marseille. Dans l’inconscient collectif, la ville apparaît comme une terre promise, un lieu où : n’importe qui, de n’importe quelle couleur, pouvait descendre d’un bateau et se fondre dans le flot des autres hommes.

BIOGRAPHIE

Yohanne Lamoulère vit à Marseille. Elle est diplômée de l’ENSP d’Arles, et lauréate, entre autres, de la commande publique CNAP/Ministère de la Culture « Jeunes - Générations ». Le déracinement est sans doute une de ses obsessions, tout comme l’effacement des quartiers populaires sous la pression des paysages métropolitains. Elle a témoigné du processus migratoire en France et à l’étranger, notamment des conditions de vie et de travail des saisonniers agricoles migrants. La ville de Marseille et sa périphérie est son terrain d’étude privilégié depuis une dizaine d’années. Elle à intégré le collectif Tendance Floue en 2018.

INFORMATIONS PRATIQUES

L'Arcade
6 place Barthélémy Niollon
13100 Aix en Provence
04 42 21 78 00